Le Désert guérisseur

Le Désert guérisseur

2015-11-03 09.33.09Me voici de retour du désert. Mais peut-on réellement revenir du désert, endroit magique. Une partie de moi y est restée, je la retrouverai à mon retour. Une partie de lui reste ancrée en moi, à jamais. D’une pureté inégalable, le désert a le pouvoir de me transformer. Aller dans le désert et revenir comme avant est impossible. Le désert purifie, il guérit l’âme et le corps.

 

Perdue dans l’immensité des paysages, je me suis retrouvée avec moi-même. Qui a dit que le désert est une terre aride ? Le sable chaud, le soleil, les pierres métallisées offrent à chaque oeil aguerrit une vision créatrice. La beauté de ce lieu envoûte chaque personne qui s’y rend. Le désert doit apprivoiser chaque visiteur. Il ne se donne pas facilement, le désert se mérite. Lorsqu’il m’a sentie prête, le désert m’a emportée dans l’au-delà des sens. Vibrant au rythme de son silence, j’ai pu m’envoler, aller au-delà du visible. La transe est venue me chercher et ensemble nous avons fait un beau voyage hors du temps et de l’espace.

 

J’aime cet endroit, il m’émeut, me permet de vivre intensément mes émotions, il me donne la solidité interne pour pouvoir oser faire sortir mes pulsions profondes. Telle une amazone, le désert me permet de libérer la femme sauvage en moi, il m’a accueillie dans ma nature profonde. Il m’a permis d’être tout simplement cette femme qui aime vibrer, qui aime créer, qui aime jouir des sensations présentes. Ressentir profondément le sable sous mes pieds, la chaleur des rayons du soleil, le subtil éclairage des étoiles dès la tombée de la nuit et le sourire complice de la lune m’ont reconnectée à la puissance de la nature, aux énergies de la pure présence.

 

Que de vibrations, que de créations. Pouvoir s’extirper du tumulte citadin étouffant. Ce quotidien pollué où il devient très difficile de se connecter à notre source, à la terre mère. Déconnecté de tout sauf du pouvoir mercantile, la ville ne m’offre que peu d’occasion de grandir. Même parée de mes plus beaux et onéreux vêtements, même avec une escarcelle bien remplie, je continue à me sentir pauvre. Pauvre de l’intérieur, déconnectée de moi et de ma puissance instinctive, animale. Déconnectée de ma source profonde.

 

Sans artifices, sans masque, le désert m’a accueillie et m’a permis de vivre au plus près de ma nature profonde. Brute, sauvage, mon essence peut s’exprimer, se dévoiler, me faire vibrer.

Le Désert vous appelle? Alors venez avec moi!

Cala fait à présent 3 ans que j’y retourne et que j’y accompagne des personnes désireuses de s’immerger dans cette douce et forte énergie saharienne. Rejoignez-moi en novembre pour la prochaine randonnée accompagnée : Intuition in the Desert

A bientôt

Moïra


1 Comment

La Nature et les 4 éléments: leur pouvoir de guérison – Intuition in the City

24/12/2017 at 11:35

[…] Le Désert guérisseur […]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription à la Newsletter

Me suivre sur :

Catégories